Consultation gynécologique


Quand consulter son médecin gynécologue?

Vous pouvez consulter votre gynécologue dans deux cas :
  • Vous présentez des douleurs, des gènes, ou d'autres problèmes d'ordre gynécologique. Cela nécessite certainement un examen gynécologique, il s'agit donc d'une consultation dans le cadre d'une démarche diagnostique.
  • Vous ne présentez a priori pas de problèmes gynécologiques particuliers, vous venez donc pour une "visite de routine". Il s'agit d'un examen gynécologique systématique, a effectuer tous les ans, à partir du début de l'activité sexuelle. Cet examen annuel n'est pas obligatoire mais fortement recommandé dans une démarche de prévention et de dépistage (cancers du col de l'utérus, cancer du sein, infections sexuellement transmissibles...)

L'interrogatoire

Il s'agit d'un temps d'échange essentiel entre vous et votre médecin. C'est au cours de l'interrogatoire que vous exposerez le(s) motif(s) de votre visite, vos antécédents personnels et familiaux et que vous pourrez parler librement de vos questionnements, de vos doutes, de vos inquiétudes à votre médecin.

L'examen général

D'abord votre praticien s'interessera à votre morphologie, votre poids et votre taille.

L'examen abdominal

Par palpation de la région abdomino-pelvienne, le médecin peut mettre en évidence des douleurs ou bien détecter une inflammation, une grosseur ou une tumeur.

 

L'examen périnéal

il s'agit de l'examen du périnée et de l’examen des organes génito-urinaires

 

L'examen pelvien

Il commence par l'examen sous spéculum qui permet de s'interesser :
  • au col utérin
  • à la glaire cervicale
  • au vagin
à la recherche d'infections ou de malformations par exemple.
Ensuite par le toucher vaginal qui sert, couplé au palper abdominal, à explorer la cavité pelvienne. Le toucher vaginal permet d'apprécier :
  • la face postérieure de la vessie et l'urètre
  • le col utérin (sa consistance, son volume, sa forme, sa mobilité, sa longueur, son ouverture)
  • le vagin et son cul-de-sac postérieur
  • le corps utérin (sa taille, sa position, sa forme, sa consistance, sa mobilité et sa sensibilité)

L'examen sénologique

Il s'agit d'un examen clinique des seins en vue de détecter une anomalie mammaire comme :
  • des anomalies de forme : dissymétries, grosseurs déformant le sein..
  • des anomalies cutanées
  • des anomalies de l'aréole
  • des zones douloureuses

Les examens complémentaires

En fonction des conclusions que le médecin tirera de ces premiers examens cliniques, il peut vous proposer de réaliser d'autres examens complémentaires sur place ou en laboratoire.
  •  Le frottis cervico-vaginal (FCV) : il a un but essentiel qui est le dépistage des cancers du col utérin. Il est réalisé avant le toucher vaginal, lors de l'examen sous spéculum. Il est préférable qu'il soit pratiqué  en dehors des règles.
  • Le prélèvement vaginal :  il est utile en ce qui concerne la recherche de germes à l’origine d’infections sexuellement transmissibles comme le Chlamydiae trachomatis et les mycoplasmes urogénitaux.
  • L'échographie pelvienne : soit par voie transabdominale (sonde d'échographie posée à même le ventre), ou par voie endovaginale (sonde d'échographie insérée dans le vagin). Elle sert à approfondir l'examen pelvien en permettant une visualisation "directe" des organes : utérus, ovaires et vessie.